Accueil » Santé » Maladie du lapin, santé, reproduction, espérance de vie !

Maladie du lapin, santé, reproduction, espérance de vie !

Le développement de maladie du lapin nain est étroitement lié à son alimentation. Vos petits rongeurs domestiques doivent avoir la même alimentation que leurs homologues, les lapins sauvages. Les lapins nains domestiques sont généralement alimentés à base de granulés industriels, ceux-ci ne sont malheureusement pas adaptés à leur système digestif. Leur système digestif n’est pas le seul problème. Vos petits rongeurs ont leurs incisives qui poussent sans cesse. Pour ne pas provoquer d’infection buccale, ils doivent user leurs dents avec des aliments abrasifs comme le foin.

Les différentes maladies du lapin

Il existe une multitude de maladies du lapin nain. Certains changements de comportements doivent vous alerter, en effet un changement comportemental suspect est une alerte que vous envoie votre animal de compagnie. Certaines maladies sont plus graves que d’autres, nous allons les détailler au maximum, afin de vous guider. Cela vous permettra d’identifier la maladie de votre lapin nain, cependant il est impératif de consulter un vétérinaire spécialiste des NAC. N’oubliez pas que le temps est précieux pour nos petites boules de poils si fragiles.

Gale de l’oreille

La gale de l’oreille est une maladie parasitaire, cette infection est provoquée par des acariens. Il s’agit du parasite Psoroptes cuniculi. Celui-ci est particulièrement attiré par la chaleur et l’humidité. Veillez à votre animal lors des périodes de forte chaleur, celui-ci risque de développer ce type de maladie.

Comment détecter cette maladie ? Quels sont les symptômes qui doivent alerter ?

Voici les différents symptômes :

  • Votre lapin de compagnie gratte régulièrement son oreille. Attention, la gale de l’oreille peut sévir sur ses deux oreilles.
  • Il secoue souvent sa tête.
  • Possible formation de croûte très odorante.
 

Il existe bien évidemment un traitement, qui est efficace lorsqu’il est pris à temps. Cependant, une prise en charge trop tardive peut avoir des conséquences plus désastreuses, comme :

  • Une rupture du tympan.
  • Un torticolis.
 

Myxomatose

La myxomatose est due à un virus très résistant. Elle apparaît généralement en automne ou en été. Les adultes sont plus résistants que les lapereaux. Attention donc à ne pas laisser votre lapereau dans des zones trop humides en période estivale.

Il existe deux formes de cette maladie :

  • La forme aiguë, qui apparaît généralement en automne ou en été. Vous devez être alerté par une hausse de la température de votre boule de poil. Également un gonflement des pattes et de la tête. La perte d’appétit est un autre symptôme qui doit vous alerter.
  • La forme chronique peut apparaître durant toute l’année. Une inflammation des paupières ou le coryza (maladie respiratoire) doivent vous alerter.
 

C’est un virus très résistant transmis par les acariens ou les insectes (moustiques, puces).

Existe-t-il un traitement ?

Ce n’est pas le cas, cependant vous pouvez mener des actions préventives afin d’éviter cette maladie à votre lapin. Il est possible de le vacciner avant les périodes de chaleur et de forte humidité. Pensez également à utiliser des insecticides pendant ces périodes. Ces petites actions peuvent éviter de gros désagréments à votre lapin.

Occlusion intestinale

C’est une maladie du lapin assez répandue, en effet une occlusion intestinale peut se former simplement en ingérant ses poils.

Elle est généralement due à :

  • L’injection d’un corps étranger lors de grignotage répétitif (son passe-temps favori). Attention donc à le laisser en liberté dans un endroit entièrement sécurisé, ou au contraire à le surveiller lors de ses sorties. L’injection de petit objet est très dangereuse.
  • Une boule de poils, en effet les lapins ingèrent leurs poils lorsqu’ils font leur toilette. Ils sont évacués avec les crottes s’ils ne sont pas en trop grande quantité. Pensez donc à brosser votre lapin assez souvent, surtout pour les lapins nains angoras.
  • Manque de fibres, généralement dû à une alimentation industrielle.
 

Quels sont les symptômes ?

Voici les symptômes :

  • Des crottes plus dures et plus petites, suivi de leurs disparitions.
  • Changement comportemental, il se met très souvent au sol et en boulle.
 

Existe-t-il des traitements ?

Voici les traitements :

  • Réhydratation, puis prise de médicament stimulant son transit.
  • Chirurgie lors d’ingestion de corps étrangers non digestible.
 

VHD (maladie hémorragique virale), une maladie mortelle pour votre lapin !

Ce virus provoque des morts rapides consécutives à une hépatite, si votre lapin n’a pas été vacciné. Il existe désormais une nouvelle variante du virus, moins agressif, mais tout de même meurtrier.

Les vecteurs de transmissions sont les suivants :

  • Transmission par contact entre lapin, au contraire de la myxomatose, ce virus n’est pas transmissible par les insectes.
  • Transmission indirecte, à cause des sécrétions (urine, salive) et des crottes.
maladie lapin vaccin

Évidemment, le lapin nain domestique a moins de risque d’avoir cette maladie, cependant cela peut tout de même arriver. Voici les quelques possibilités :

  • Le foin qui peut être une cause de transmission.
  • L’arrivée d’un nouveau lapin en provenance d’un élevage. Cette maladie est répandue dans les élevages.
Il est donc indispensable de faire les deux vaccins (ancienne forme et nouvelle variante). Ces vaccins doivent être réalisés au minimum une fois par an. Contactez votre vétérinaire pour plus d’informations.
 

La teigne

C’est une maladie qui touche la peau de votre animal. Cette infection est due à un champignon appelé plus précisément spores.

Cette maladie du lapin est également transmissible à d’autres êtres vivants, attention donc si vous avez d’autres animaux de compagnie (chien, chat, hamster).

Celle-ci se transmet par l’intermédiaire d’objets (cage, accessoires, clapier). Les spores sont très résistantes dans le temps. Pensez donc à nettoyer les objets de vos lapins domestiques.

Les symptômes sont les suivants :

  • Apparition de plaques rouges.
  • Démangeaison.
  • Zone sans présence de pelage.
 

Cette maladie se soigne, soit par une solution médicamenteuse, soit en laissant les symptômes disparaître. Ce sont évidemment vos vétérinaires qui choisiront.

Autres maladies du lapin

Nous vous avons présenté les principales maladies du lapin, cependant il en existe d’autres que nous allons énumérer, en voici quelques-unes :

  • Les puces et les tiques qui amènent différentes maladies.
  • Les piqûres d’aoûtats, il s’agit d’une araignée.
  • La diarrhée, provoquée par des aliments non adaptés à son système digestif si particulier.
 

Espérance de vie du lapin

La durée de vie du lapin nain est généralement comprise entre 8 et 12 ans, cela reste une fourchette. Évidemment, l’espérance de vie est variable en fonction des facteurs environnementaux. Un lapin sauvage aura une durée de vie plus faible qu’un lapin domestique. En cause :

  • Les différentes maladies.
  • Une alimentation insuffisante.
  • La présence de prédateur.
  • Des hivers rudes.
 

Concernant les lapins nains domestiques, cela reste également variable. Cela dépend bien évidemment de la qualité de vie et de son alimentation. Un lapin ayant une alimentation exclusivement industrielle aura plus de problèmes de santé.

Reproduction du lapin

La reproduction du lapin est un sujet essentiel, surtout si vous avez des mâles et des femelles.

La maturité sexuelle n’est pas atteinte au même moment entre un mâle et une femelle, en effet celle-ci est atteinte :

  • Entre 4 et 6 mois pour une femelle.
  • Entre 6 et 7 mois pour un mâle.
 

Les lapins peuvent procréer durant toute l’année, ils n’ont pas de périodes de chaleur comme les chats par exemple. L’ovulation est déclenchée par l’accouplement.

La gestation de la lapine dure généralement entre 28 et 33 jours.

Une portée peut contenir jusqu’à 5 lapereaux.

Stériliser ma lapine, une bonne idée pour éviter une maladie ?

La question se pose assez fréquemment, dois-je stériliser ma lapine ?

La stérilisation est importante pour la santé de votre rongeur, pas seulement pour éviter des portées malencontreuses. Elle est préconisée de l’âge de 6 mois à 1 an.

La stérilisation chez la lapine est indispensable. En effet, les lapines développent fréquemment des tumeurs de l’appareil reproducteur.

Dois-je castrer mon lapin ?

La castration du lapin a divers intérêts, néanmoins ce ne sont pas les mêmes que pour les femelles. Les lapins nains mâles ont des comportements sexuels intempestifs. En effet, ils marqueront leur territoire avec leur urine, veillez alors à ne pas le laisser en liberté dans votre maison. De plus, un lapin non castré prendra tout ce qu’il trouve pour une femelle prête à s’accoupler, y compris votre mollet. La castration n’a pas d’intérêt médical comme pour la lapine